Les dessous de la coopération – Codéveloppement

Accueil / Agilité / Coopération / Les dessous de la coopération – Codéveloppement

Tous les 15 jours, Meltis vous plonge dans l’univers top secret de la contribution collective. Découvrez aujourd’hui un processus largement coupable d’avoir fait ses preuves pour améliorer la coopération d’équipe : le codéveloppement.

Les présomptions de départ

Maud, responsable RH, cherche un outil de développement pour les managers de son entreprise, qui traverse une période de transformation. Les managers sont particulièrement exposés durant cette période, se posent de nombreuses questions, et Maud sent bien que les dispositifs classiques (formation, coaching…) qu’elle a déjà mis en place ne répondent pas à leurs besoins. Elle entend parler du codéveloppement, mais avant de se lancer, elle se pose quelques questions :

  • Qu’est-ce vraiment que le codéveloppement ?
  • Comment mettre en place un tel dispositif ?
  • Comment ce processus lui permettra de résoudre sa problématique ?
  • Quelles précautions prendre ?

L’inspecteur Coop’ a mené son enquête et lui fait son rapport…

Le résultat de l’investigation :

Qu’est-ce que le Codéveloppement ?

Le codéveloppement est une démarche de progrès collectif, inspirée à l’origine par des valeurs nord-américaines : apprendre à apprendre, partir de l’expérience plutôt que du savoir et s’appuyer sur la forte dynamique du petit groupe.

Il est axé sur des apprentissages basés sur le concret, à partir de problèmes réels et complexes, issus du terrain, et vécus par les participants.

Ce processus est une démarche de recherche de solutions collaboratives, guidée par une méthode, pour faciliter le partage d’expériences et d’idées. Cette approche permet de réduire rapidement les écueils liés à une réflexion isolée mais d’un autre côté peut induire des prises de décisions qui ne sont pas les siennes, même si elles peuvent demeurer légitimes.

Quels sont les différents rôles de chacun ?
  • Le client est celui qui va apporter la problématique sur laquelle le groupe devra réfléchir
  • Les pairs ou consultants sont les contributeurs du projet. Ils apporteront leurs expériences, leurs savoir-faire et leurs compétences pour proposer des solutions innovantes.
  • L’animateur est le garant du processus. Il fait découvrir la méthode pour gérer la dynamique du groupe et le faire progresser de manière continue.
Quelles modalités adopter ?

Voici les conditions nécessaires à la réussite de vos sessions de codéveloppement :

  • Composer un groupe de 5 à 8 personnes (incluant l’animateur et le client). Ce groupe restreint permettra plus facilement de libérer la parole et ainsi favoriser l’intelligence collective au sein de l’équipe.
  • Former les participants en amont au processus du codéveloppement et à quelques techniques (écoute et questionnement a minima, et si possible des concepts de fonctionnement psychologique individuels ou collectifs : dynamique de groupe, gestion des émotions…)
  • Ne pas dépasser une durée de 2h30 pour chaque session au risque de « tourner en rond » et d’annuler l’effet d’intelligence collective au sein du groupe.
Quels sont les enjeux ?

Les enjeux du codéveloppement sont multiples :

  • Évoluer dans des contextes complexes et dans l’incertitude
  • Accompagner les situations de changement et de transition
  • Favoriser l’engagement des hommes et des équipes
  • Répondre aux impératifs de performance

Les protagonistes présumés :

Le codéveloppement s’adresse aussi bien à des managers qu’à des collaborateurs au sein de l’organisation, mais également en dehors.
Pour un public novice au processus, on conseillera des réunions dans un groupe des personnes ayant un niveau de responsabilité équivalent (ne pas mettre dans le même groupe un manager et son collaborateur par exemple), mais ne pas hésiter, voire favoriser le mélange des expériences, des métiers, des services…

Le rôle du facilitateur étant primordial, il est nécessaire de faire appel à une personne expérimentée pour les premières réunions.

La déclaration des témoins :

« Ces sessions sont parfaites pour favoriser la créativité et l’ouverture. Grâce à un processus structuré, nous avons pu découvrir des solutions que nous n’avions pas envisagées initialement au sein de l’entreprise. Ce groupe de Codéveloppement permet donc une réelle prise de recul sur les différentes problématiques… mais permet également d’envisager celles des autres d’une manière innovante en faisant appel à l’intelligence collective du groupe. » Annie P. DRH.

Déroulé et chronologie des faits :

Comment se déroule une session de codéveloppement ?

Le processus comporte habituellement 6 phases :

  • Phase 1 : la verbalisation. Le client explique la situation qu’il vit et le problème qu’il rencontre. À ce stade, les pairs écoutent, prennent éventuellement des notes, mais n’interviennent pas.
  • Phase 2 : la clarification. Dans cette deuxième phase, les pairs questionnent le client pour mieux cerner la problématique, en posant des questions ouvertes. Attention, il est important de noter qu’aucune solution n’est apportée à cette étape du processus.
  • Phase 3 : Le contrat. La phase de clarification aboutit sur une reformulation définitive de la demande du client sur laquelle le groupe de pairs travaillera. Le groupe doit soit accepter la demande, soit la faire préciser ou reformuler.
  • Phase 4 : la réflexion. Sans interagir avec le client, qui est absent ou a minima « muet », les consultants/pairs vont construire ensemble plusieurs solutions, angles d’attaque à proposer au client. Chaque participant puisera donc dans ses expériences, son vécu, ou ses ressentis en partageant et en échangeant afin de favoriser l’intelligence collective et la collaboration.
  • Phase 5 : la restitution. Une fois le temps de réflexion terminé, les participants restituent au client leurs solutions et lui propose les champs d’actions envisageables.
  • Phase 6 : le feedback. L’étape de la restitution donne lieu à un feedback du client et des participants qui permettra de s’exprimer sur leurs ressentis, leurs apports autant professionnels que personnels. Dans cette étape, le client choisira la solution retenue et le plan d’action à mettre en place.

Lors de la prochaine session de codéveloppement, le client rejoindra le groupe de pairs pour participer à la réflexion et laissera place à un nouveau client qui exposera sa problématique. Il y a donc au moins autant de sessions qu’il y a de participants.

Comment mettre en place un tel atelier ?

Maud, voici quelques conseils pour le bon déroulement de cet outil :

  • Créer une charte intégrant toutes les règles relatives aux sessions de codéveloppement que les participants devront respecter (exemples : confidentialité, présence, bienveillance …)
  • Faire appel à un professionnel pour animer vos sessions. Ce facilitateur ne doit pas avoir un lien hiérarchique avec les participants au risque de brider leur créativité.
  • Former les participants en amont sur des outils essentiels au bon déroulement des séances : écoute, questionnement, signes de reconnaissance…

Les conclusions de l’inspecteur Coop’

Les bénéfices du codéveloppement sont reconnus autant pour les participants que pour l’organisation en elle-même.

Le codéveloppement permettra donc aux participants de :

  • Faire progresser leurs pratiques professionnelles en apprenant des expériences des autres et en abordant leur rôle et leurs modes d’action différemment
  • Développer une nouvelle dynamique de progression en engageant les collaborateurs dans la stratégie d’évolution de l’entreprise

Au-delà des résultats immédiats, les bénéfices du codéveloppement sont nombreux pour votre organisation :

  • À court terme : le codéveloppement permet d’apporter des solutions concrètes et innovantes de la part des pairs.
  • À moyen terme : ce processus favorise la fertilisation croisée des compétences de chacun et améliore la motivation de vos équipes grâce à la responsabilisation des participants à contribuer à l’évolution et aux problématiques de l’entreprise.
  • À long terme : l’organisation est capable de résoudre elle-même les problèmes auxquels elle est confrontée et devient un véritable espace d’apprentissage et de partage pour les collaborateurs.

Vous connaissez maintenant tous les secrets les plus gardés du Codéveloppement ! N’hésitez pas à contacter l’inspecteur Coop’ ainsi que toute l’équipe Meltis pour toutes autres informations … ils mèneront l’enquête pour vous !

>> Inscrivez-vous à la newsletter Meltis pour recevoir les prochains numéros des dessous de la coopération <<>

Ces articles peuvent vous intéresser