DILAS : And the winners are…

Accueil / Learning / formation / DILAS : And the winners are…

Suite à l’article focus sur Global Nomads Group, un des finalistes du DILA (Digital Learning Awards) 2015 qui avait retenu notre attention, les DILAS dévoilent les lauréats. Fondé par EdSurge et Digital Promise, il s’agit d’une remise de prix pour laquelle les participants doivent présenter des pratiques innovantes dans le secteur de l’enseignement. 16 gagnants sont désignés, divisés en 3 catégories (les éducateurs, les administrateurs et les organisations) qui ont tous développé et concrétisé des logiciels, associations ou événements dans une optique d’amélioration et de partage des connaissances et de l’éducation.

Voici une sélection des gagnants par catégorie :

Dans la catégorie « éducateurs », Katherine Mussachio, professeur d’anglais dans un lycée, a présenté son projet « Around the World in 60 Minutes ». Le programme a été réalisé à l’aide d’ iNaca, une école privée en ligne, grâce à laquelle elle pu organiser des événements dans le monde entier, réunissant des élèves de cultures et de pays éloignés. Ainsi, les élèves ont chacun pu réaliser une présentation de leur pays compilant vidéos, musiques et informations sur la nourriture locale, l’art, les divertissements et leur façon de vivre. Ce projet a pour but de réunir des étudiants partout dans le monde, brisant les frontières et les préjugés. Un élève d’Arabie Saoudite confirme avec humour ce point, dévoilant successivement des diapositives représentants un chameau et une voiture, expliquant que le reste du monde croit qu’il se rend à l’école en chameau, alors que son moyen de transport est bien une voiture.

Panorhama-around-the-world

Dans la catégorie « administrateurs » le Dr Todd Kerustin présente son projet « Learning Ninja ». En 2012, la bibliothèque de l’EFHS’S, une école initialement très traditionnelle située en Caroline du Nord, n’était presque jamais utilisée par ses étudiants. Les livres et les dictionnaires vieillissants prenaient la poussière, entourés d’ordinateurs obsolètes. L’EFSD, en partenariat avec le Centre de Technologie de Divertissement de l’Université de Carnegie Mellon (ETC), a alors crée un tout nouveau centre pour jeunes appelé YOUMEDIA. C’est avec une équipe d’administrateurs que la transformation de la bibliothèque à commencé. Ainsi, des studios de télévision et de son, des espaces contenant des consoles de jeux, des iPads, des livres électroniques, et des imprimantes 3D, le tout meublé et décoré de façon design et amusante ont été mis à la disposition des étudiants et des professeurs. Les résultats sont fulgurants : les demandes de livres ont augmenté de 300%, 92% des étudiants se sentent désormais créatifs dans ce nouvel espace, et les inscriptions dans l’école, en baisse depuis quelques années connaissent aujourd’hui une nouvelle croissance. Ce nouvel espace en corrélation avec la montée des espaces de coworking, permettront certainement aux étudiants de se distinguer une fois insérés dans le monde du travail.

Panorhama-administrateurs

Et enfin, dans la catégorie organisation, le projet «Latina Tech Mentor Program », une organisation qui soulève les problèmes d’inégalité d’accès à l’éducation et à la technologie pour les familles d’immigrants latinos à faibles revenus. Avec la mise en place de mentors-parents, les participants se soutiennent les uns les autres. Ainsi, quelques centaines d’ateliers ont été organisés. Dans des salles équipées d’ordinateurs, les parents se réunissent afin de promouvoir l’importance d’aller à l’université. Les participants acquièrent de nouvelles compétences en informatique qu’ils peuvent ensuite transmettre à leurs propres enfants comme par exemple, faire une recherche sur internet ou gérer une boite mail. Le système du mentorat fonctionne finalement plutôt bien, et l’organisation constate des retours positifs de la part des participants.

Panorhama-organisation

De beaux projets, qui mettent l’informatique et les nouvelles technologies au service de l’accès à l’éducation et du partage. Ces innovations développées à l’aide de subventions, permettent de porter un nouveau regard sur les avantages à la fois humains et économiques que la technologie pourra apporter.

En savoir plus sur la liste des gagnants

 

Ces articles peuvent vous intéresser