Secteur public : vers une transformation des techniques de management

Accueil / Management / Leadership / Secteur public : vers une transformation des techniques de management

En période de changement, les agents doivent faire face à de nouvelles réformes et restrictions budgétaires amenant leur lot de transformations. Ainsi, si jusqu’à présent les méthodes du management public évoluaient lentement, les encadrants doivent désormais faire face à de nouveaux objectifs. La banque Casden, forte de ce constat s’est adressée à la Gazette afin d’effectuer une étude quantitative sur les nouveaux enjeux du management public. Ainsi, ce sont 1203 managers qui ont été interviewés en ligne au mois d’octobre, dont 456 dans la fonction publique d’état (FPE), 574 dans la fonction publique territoriale (FDT) et 173 dans la fonction publique hospitalière (FPH).

LES MISSIONS ET TECHNIQUES DES MANAGERS PUBLICS

L’étude met en avant la principale mission du manager public : faire évoluer ses collaborateurs, de façon à favoriser l’autonomie des agents. Pour remplir cette mission, les encadrants déclarent encourager la prise d’initiative et l’implication dans le processus décisionnel.

Puis celle-ci dévoile quelles sont les techniques utilisées. 78% des interrogés estiment qu’il faut s’inspirer des pratiques de management du secteur privé. Une évolution qui permettrait une nouvelle gestion de la qualité de vie au travail pour 47% des répondants, le développement du management décloisonné pour 44%, l’attribution de la prime à la performance pour 44% et enfin le télétravail pour 37%. De nouvelles techniques à mettre en place, sous réserve qu’elles soient appropriées et adaptées aux tâches et secteurs d’activités.

LE MANGEMENT HORIZONTAL, UNE BONNE IDEE ?

L’étude soulève ensuite la question du management horizontal, ou management collaboratif qui consiste à supprimer les échelons du modèle pyramidal et de mettre le dirigeant en relation directe avec les agents. Et ce ne sont pas moins de 71% des managers qui pensent qu’il s’agirait d’une méthode appropriée au secteur public. En effet, ce modèle permettrait de supprimer les délais de prise de décision et d’améliorer l’efficacité de transmission et de l’information. Cela ne permettrait-il pas, suivant un modèle ayant déjà fait ses preuves dans le secteur privé, notamment parmi les startups, d’augmenter la productivité et l’engagement des agents ? L’étude démontre cependant que les managers de la fonction publique d’état sont moins convaincus par les intérêts de cette méthode.

ARRIVEE DES GENERATIONS Y & Z

L’étude démontre que l’arrivée des générations Y et Z dans le monde du travail à contribué à modifier les méthodes de management pour 64% des répondants. Ils ont en effet su imposer leurs nouvelles méthodes de management, et sans doute un état d’esprit neuf, partageant davantage les informations et accordant plus de temps aux échanges. Cela se traduit certainement par une volonté des nouvelles générations d’axer le management vers une meilleure communication, naturellement en lien avec la volonté d’instaurer un management horizontal.

L’IMPACT DES REFORMES BUDGETAIRES

L’étude dévoile ensuite que pour 64% des encadrants, les réformes financières ont influencé le management public, principalement chez la fonction publique hospitalière. Les agents doivent donc faire face aux restrictions budgétaires. Leur nouvel enjeu : « faire mieux avec moins de moyens financiers ». Ce qui impliquera donc une diminution du personnel.

 

Aux vues des différents éléments de l’enquête, on constate une tendance à l’ouverture du secteur public vers une innovation des méthodes de management. Prôner ainsi le management horizontal n’amènera t-il pas son quota de questionnements personnels ? Les rôles de chacun se retrouvant à redéfinir, les risques de rejets sont nombreux. Comment délivrer le niveau d’information nécessaire pour aplatir les niveaux hiérarchiques ?  Les enjeux du manager du secteur public  sont nouveaux, nombreux et loin d’être évidents. Comment l’encadrant pourra t-il les relever ? Devra t-il faire preuve de créativité dans ses méthodes ? Comment effectuera t-il l’accompagnement à la transformation ? L’Humain pourra-t-il prendre toute sa place ? La motivation sera-elle le facteur clé ? Et comment dans ce cas, la développer ? Devront-ils former, entrainer, comprendre les agents ? « Plus de missions avec moins de budget », voilà un enjeu de taille.

Source : Enquête « Les enjeux du management public »

Ces articles peuvent vous intéresser