3 clés pour accompagner la transformation digitale des entreprises

Accueil / Management / Leadership / 3 clés pour accompagner la transformation digitale des entreprises

Sur les 28 états membres de l’UE, la France occupe en 2019 la 15e place du classement de l’indice relatif à l’économie et à la société numériques (DESI)*. Une preuve de plus que la transformation digitale est un vaste chantier, notamment en milieu professionnel. Plus que l’adoption de nouvelles technologies, c’est surtout un cap culturel à franchir sur le plan humain. Agilité, innovation, horizontalité des modes de collaboration : comment amener vos équipes à travailler autrement grâce aux NTIC ?

1) Prendre conscience des biais cognitifs

Les biais cognitifs (croyances infondées mais confortables socialement) sont un frein majeur à la transformation et à l’intelligence collective. Parmi les 7 biais cognitifs les plus courants en entreprise, on trouve :

  • Mécompréhension de la notion de croissance exponentielle
    Le cerveau appréhende plus facilement une croissance linéaire que des chiffres qui doublent sur un court laps de temps.
  • Biais de confirmation
    Tendance à retenir les arguments qui nous confortent dans nos choix antérieurs et discréditent les nouveaux.
  • Biais du coût irrécupérable
    Tendance à ajouter les coûts initiaux lors d’une prise de décision à propos de nouveaux investissements.
  • Biais de statu quo
    Tendance à percevoir la nouveauté comme une prise de risque néfaste et à préférer les solutions connues et réputées plus sûres.
  • Biais de pensée de groupe
    À plusieurs, impression qu’une décision est issue d’un consensus alors que des mécanismes nocifs de dynamique de groupe paralysent la pensée individuelle et collective.
  • Effet Ikéa
    Donner trop de valeur à quelque chose parce qu’on l’a partiellement construite soi-même.
  • Biais de conformité
    En collectif, penchant naturel que nous avons à suivre l’avis majoritaire (même mauvais) plutôt que de suivre notre propre raisonnement.

Lire à ce sujet : Intelligence collective en entreprise : 6 conseils pour surmonter le biais de conformité

2) Créer un terrain propice à l’innovation en interne

La digitalisation de l’entreprise (à ne pas confondre avec l’automatisation) implique une accélération des modes de travail, source potentielle de défiance de la part de certains salariés. C’est aussi une bonne occasion de faire évoluer les mentalités en profondeur et d’instaurer un management plus agile. Pour que vos équipes passent à la vitesse supérieure sans heurt, il faut créer le contexte favorable à l’innovation en interne :

  • Encourager (et non imposer) l’intrapreneuriat par la mise à indisposition de ressources : temps, espace de travail, budget
  • Favoriser l’horizontalité en s’inspirant du monde de l’Open Source. Finie la planification stratégique, désuète à l’ère des startups. Pour espérer coller à un marché toujours plus versatile, il faut aujourd’hui préférer la collaboration en mode projet avec progression par itération.

Lors des prises de décision collectives, des réflexes simples existent pour contourner les biais cognitifs évoqués ci-dessus (et donc s’assurer des choix impartiaux lors de réflexion collective) :

  • Prendre conscience de ces différents biais
  • Exclure des prises de décision les coûts initiaux non-récupérables
  • Décider en se basant exclusivement sur des critères factuels
  • Présenter les diverses options de façon neutre
  • Faire en sorte que les personnes influentes ne se prononcent pas dans un premier temps
  • Faire en sorte que chacun révèle son choix en même temps (en l’écrivant sur papier par exemple) puis le défende en toute indépendance
  • Exclure du processus de décision les personnes ayant conçu la solution

3) Penser transformation culturelle plutôt que technologique

Rapidité, automatisation, information, prise de décision : de la production au client final, le passage au tout numérique présente bien des avantages. Mais toute médaille a son revers :

  • Crainte des salariés quant à leur capacité à s’approprier les outils digitaux ( »trop compliqué »,  »ça va trop vite »,  »quelle est l’info pertinente »)
  • Relation client complexifiée (multiplication des canaux de prise de contact)
  • Traçabilité accrue impliquant de nouveaux réflexes (ex : consignation par écrit) pouvant être perçue comme du  »flicage ».

C’est pourquoi la priorité est de prendre le temps d »’acculturer » vos collaborateurs. Communiquer, les rassurer et les inclure dès le début de la démarche sont des conditions indispensables pour remporter leur adhésion.

Zoom sur France Num
En octobre 2018, le gouvernement a lancé France Num, un portail de ressources visant à faciliter la transformation digitale des TPE/PME. À disposition : des outils gratuits de diagnostic de maturité numérique, des solutions de financement et un réseau d’Activateurs (acteurs publics et prestataires privés de conseil). www.francenum.gouv.fr

Source : DESI, les chiffres clé du numérique en Europe et en France – France Num 2019

Ces articles peuvent vous intéresser