Les dessous de la coopération – Inventaires de personnalité

Accueil / Agilité / Coopération / Les dessous de la coopération – Inventaires de personnalité

Meltis vous plonge dans l’univers top secret de la contribution collective. Découvrez aujourd’hui des outils largement coupables d’avoir fait leurs preuves pour améliorer la coopération d’équipe : les inventaires de personnalité

Les présomptions de départ

Léa est DRH dans une ETI. L’une de ses équipes vient tout juste de se former et elle souhaiterait que son équipe apprenne à mieux se connaître afin de favoriser la coopération et la communication. Elle a déjà entendu parler des inventaires de personnalité, mais se pose encore quelques questions :

  • Quel inventaire de personnalité mettre en place pour résoudre sa problématique ?
  • Comment ancrer les bonnes pratiques acquises sur le long terme grâce à cet outil ?
  • Que permettent réellement les inventaires de personnalité ?

Elle a donc fait appel à l’inspecteur Coop’ pour enquêter et voici son rapport d’enquête.

Le résultat de l’investigation :

Un peu d’histoire … d’où viennent les inventaires de personnalités ?

La notion de personnalité est apparue au 18° siècle. C’est à cette époque que les médecins ont commencé à étudier les différents types de personnalité. Aujourd’hui encore cette préoccupation reste bien présente et les chercheurs ont créé plusieurs tests pour analyser la personnalité des individus.

Il existe aujourd’hui trois grandes familles de questionnaires de personnalité disponibles sur le marché, qui n’ont pas la même utilité et les mêmes objets :

  • Les questionnaires cliniques qui sont des tests à usages médicaux uniquement, hors de la sphère RH ;
  • Les questionnaires de traits évaluent une aptitude ou une compétence. Dans ce cas-là, les réponses à ce test sont justes ou fausses, et le résultat indique qu’un répondant est dans la moyenne, au-dessus ou au-dessous sur une compétence donnée ;
  • Les questionnaires de types évaluent une attitude, une préférence, une orientation psychologique ou un état d’esprit. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à ce questionnaire. Les inventaires de personnalité appartiennent à cette dernière catégorie ;

Quels sont les inventaires de personnalité les plus utilisés ?

Il existe de nombreux inventaires de personnalité. Nous nous concentrerons aujourd’hui sur les plus utilisés.

  • MBTI (Myers Briggs Type Indicator) : ce questionnaire est basé sur les orientations psychologiques d’un individu. Il mesure ses préférences comportementales selon 4 axes, chaque axe ayant 2 polarités, identifiées par une lettre. Ainsi, un « type » MBTI est défini parmi 16 possibles : ENTP, ISTJ, ESFP…
  • Process Com (Process Communication) : ce questionnaire, issu des travaux d’Eric Bernen sur l’analyse transactionnelle, détermine les besoins fondamentaux du répondant, ses canaux de communication préférés, ses comportements sous stress et ses motivations. Le résultat indique la proportion avec laquelle le répondant utilise chacun des 6 types de personnalité possibles.
  • DISC (Dominance Influence Stabilité Conformité) : ce questionnaire est basé sur les perceptions et les croyances d’un individu. Il mesure ses préférences comportementales en fonction de quatre dimensions de la personnalité (résolution de problèmes, interactions avec les autres, réactions au changement, réactions aux règles et aux procédures). Il existe plusieurs versions du questionnaire, dont certaines très célèbres avec un score dans 4 couleurs (rouge, jaune, vert, bleu).

Vos objectifs détermineront donc le choix de l’inventaire de personnalité que vous utiliserez pour vos managers et vos équipes. Tous sont a priori intéressants, mais certains ont une portée opérationnelle plus grande, une appropriation plus aisée et une trace mémorielle plus longue.

Quels sont les enjeux des inventaires de personnalité ?

Les inventaires de personnalité représentent de forts enjeux pour les managers et leurs collaborateurs. En effet, ces outils vous permettent de ;

  • Identifier les profils de vos collaborateurs pour adapter votre communication, votre management et leur apporter un feedback adéquat ;
  • Créer un référentiel commun pour comprendre et décrire les comportements de vos collaborateurs ;
  • Appréhender vos points forts, vos zones de risque, mais également celles de vos collaborateurs et de votre équipe, pour offrir un cadre de travail confortable, optimiser la contribution de chacun, prévenir les tensions, anticiper les difficultés et traiter les éventuels conflits.

Les protagonistes présumés :

Les inventaires de personnalité peuvent être utiles pour toutes les populations de l’entreprise que ce soient les collaborateurs, les managers ou les dirigeants. Bien évidemment, cela dépendra de votre objectif : faciliter les relations dans vos équipes, accompagner vos collaborateurs dans un contexte de changement, mieux comprendre le fonctionnement de vos collaborateurs ? … En vous posant ces questions et en déterminant votre objectif, vous pourrez déterminer les personnes à qui vous adresserez l’inventaire de personnalité.

Cependant, il est conseillé de former en même temps toutes les personnes susceptibles d’utiliser l’outil, afin que l’outil devienne un référentiel commun (tout le monde parle la « langue » de l’outil) et non un moyen de stigmatiser (« ah, celui-là, c’est vraiment un ENFT ! »).

La déclaration des témoins :

« Nous avons mis en place un accompagnement en s’appuyant sur l’outil DISC pour renforcer la cohésion et la communication au sein de notre équipe. À l’heure où les compétences émotionnelles deviennent prépondérantes et où le management s’individualise, il était important de pouvoir faciliter la connaissance et la conscience de soi, ainsi que des collaborateurs de notre équipe. Cet inventaire, accompagné d’une formation, a permis à l’équipe d’identifier les personnalités de chacun… et ainsi d’adapter et améliorer considérablement la communication entre eux ! » Thierry R.

Déroulé et chronologie des faits :

Comment concevoir un tel dispositif ?

Le dispositif d’accompagnement se déroule en 5 temps :

  • Étape 1 : déterminer la place de l’inventaire de personnalité au sein de votre dispositif.
    L’inventaire sera-t-il un outil, que l’on présentera lors d’une formation, ou un moyen, qui permettra d’accompagner vos dispositifs ? Il est important de se poser la question afin de déterminer le rôle que prendra cet inventaire.
  • Étape 2 : cadrer les éléments relatifs au dispositif.
    Afin de veiller au bon déroulement du dispositif, la notion de confidentialité a un rôle important. Il sera alors nécessaire d’expliquer aux participants l’utilité de cet inventaire, les conditions de passation et d’accès aux résultats (Pourquoi est-il administré ? Comment sera-t-il administré ? Qui aura accès aux résultats ? À quoi serviront ces résultats ? …). Autant de questions à traiter pour réduire les résistances et lever les doutes quant à la passation du questionnaire.
  • Étape 3 : faire passer le questionnaire aux participants
  • Étape 4 : déployer le programme adapté à vos besoins en proposant un débriefing individuel ou collectif
  • Étape 5 : prévoir un temps de feedback et de suivi des collaborateurs sur le long terme.
    Une fois le dispositif terminé, un feedback devra être mis en place afin de proposer aux collaborateurs des points d’étape avec un formateur externe. Ces retours permettront de suivre leurs évolutions à la suite de leur accompagnement (ont-ils atteint leurs objectifs ? Quelles sont les actions qui ont été mises en place ? Ont-elles fonctionné ?)

Afin de renforcer les effets de ce dispositif, il peut être intéressant pour les équipes de prévoir des ateliers tels que des focus group ou des ateliers de Codéveloppement sur le long terme.

Que retenir pour le bon déroulement de ce dispositif ?

Attention Léa, plusieurs points sont importants à retenir lorsque vous accompagnez vos collaborateurs et vos équipes en utilisant un inventaire de personnalité.

  • Éviter les jugements : chacun de vos collaborateurs est différent et unique, il n’y a donc pas de bon ou de mauvais résultat aux inventaires de personnalité.
  • Prendre du recul sur les résultats : l’inventaire est réalisé par vos collaborateurs à un instant donné, dans une situation précise et peut évoluer. Il est donc important de prendre en compte le contexte dans lequel vos collaborateurs se trouvent pour rendre les résultats pertinents.
  • Etre conscient qu’un questionnaire (et son résultat), n’est pas une personne ! Aussi valide qu’il soit, aucun inventaire de personnalité n’englobe la totalité de ce qui fait une personnalité. Par ailleurs, chacun peut évoluer, progresser, apprendre et changer son comportement ou son attitude.
  • Accompagner vos équipes et vos collaborateurs : la puissance et l’utilité de tous les inventaires de personnalité sont liées à la précision et à la profondeur de l’accompagnement mené avec un coach ou un formateur certifié sur l’outil. L’équilibre entre l’accompagnement et l’outil permettra aux participants de prendre conscience de leur posture, de leurs points forts et de leurs points d’amélioration.

Les conclusions de l’inspecteur Coop’

Pourquoi les inventaires de personnalité sont utiles pour vous et votre équipe ? J’ai mené mon enquête, et voici les divers avantages :

  • Optimiser les performances individuelles de votre équipe en individualisant votre management ;
  • Apprendre à mieux se connaître et connaître les autres pour mieux se comprendre et adopter une posture adéquate vis-à-vis de vos collaborateurs
  • Favoriser l’ouverture, l’efficacité et la dynamique de l’équipe grâce à une meilleure communication, une meilleure compréhension mutuelle et une plus grande flexibilité relationnelle.

Vous connaissez maintenant les secrets les mieux gardés des inventaires de personnalité ! N’hésitez pas à contacter l’inspecteur Coop’ ainsi que toute l’équipe Meltis pour toute autre information… ils mèneront l’enquête pour vous !

Vous souhaitez en savoir plus :

>> Inscrivez-vous à la newsletter Meltis pour recevoir les prochains numéros des dessous de la coopération <<

Ces articles peuvent vous intéresser